bandeaupages1.jpg

Jean-Paul-Huchon.jpg

A propos de l'auteur

Enarque, il entre en 1971 à la direction du budget au ministère des Finances comme administrateur civil, il intègre la division des relations internationales au ministère du travail et des affaires sociales en 1975, puis devient chef du bureau agriculture et communautés européennes à la direction du budget de 1978 à 1981.
De 1981 à 1985, il est directeur de cabinet de Michel Rocard, ministre d’État chargé du Plan, puis ministre de l’Agriculture.
En 1985, il est nommé directeur général de la Caisse nationale du Crédit agricole puis conseiller du président, avant d'être écarté en 1986 par Édouard Balladur, ministre de l'Économie et des Finances. Puis il devient DG adjoint du holding Exor .
Lorsque Michel Rocard est nommé Premier ministre en 1988, il reprend Jean-Paul Huchon comme directeur de cabinet. À sa sortie de l'hôtel de Matignon, il devient en 1991 premier collaborateur de l'homme d'affaire François Pinault, puis vice-président d’un cabinet de chasseurs de têtes (Progress Associés) jusqu'en 1998.
Il est maire-adjoint de Michel Rocard à Conflans-Sainte-Honorine de 1977 à 1994 puis lui succède comme maire de la commune de 1994 à 2001.
Il est ensuite Président de la Région Ile de France durant trois mandats consécutifs de 1998 à 2015.

huchon.jpg

 A propos du livre en dédicace

« Michel Rocard se distinguait de ceux qui pensent qu’un bon  politique doit nécessairement être un tueur. Il n’était pas un saint,  bien sûr, mais il croyait au bien commun, à la nécessité de s’élever  au-dessus de soi-même.  Avec ce livre, je souhaite raconter celui que j’ai accompagné si  longtemps. Je veux évoquer l’homme et l’ami que j’aimais. Son  message peut encore nous servir, nous ramener à l’essentiel : une  gouvernance heureuse n’est pas du domaine de l’utopie. Une autre  manière de faire de la politique est possible, qui ne soit ni contingente  ni médiocre. » J.-P. H.
 

Resté jusqu’à la fin curieux du monde, Michel Rocard (1930-  2016) impressionnait par sa hauteur de vue sur les sujets qui le préoccupaient  : le réchauffement climatique, le drame des migrants,  la construction européenne, le déclin des socialistes. En homme  d’avenir, comme toujours.  Jean-Paul Huchon raconte trente-cinq années de compagnonnage,  émaillées de souvenirs et d’anecdotes qui donnent à voir l’homme  intime à travers ses passions : la politique, bien sûr, mais aussi le  sport, les femmes, la famille.



Visites

 80514 visiteurs

 1 visiteur en ligne

webdesign.png