bandeaupages1.jpg

prolongeau.jpg

A propos de l'auteur

Âgé de 53 ans, Hubert Prolongeau est un journaliste et enquêteur de renom. Il collabore au Nouvel observateur, au Monde, àTélérama. Ses essais et reportages sur le travail au noir, la condition des sans domicile fixe ou la violence au travail entre autres montrent à quel point toute matière issue du réel l'intéresse.

Hubert Prolongeau est aussi écrivain, auteur d'une dizaine de romans. Il a publié Ils travaillent au noir en 2015.


 

Prolongeau.jpg

A propos de l'auteur

Le nu aurait-il encore quelque chose à cacher ?

Quand et pourquoi se met-on nu ? Du nu hédoniste, en quête de communion avec la nature, au nu « politique », celui des activistes du type FEMEN, l'exhibition du corps est rarement anodine. Qui ose se mettre à nu expose, dans un même mouvement, la pureté de sa démarche et la radicalité de sa détermination.

Hubert Prolongeau nous dévoile ici les sens cachés de la nudité. Car le corps qui se montre, qui parle, qui conteste, est aussi un produit du langage. Et la nudité reste une de ses formes d'expression les plus criantes.

2017 aux Éditions Robert Laffont.


Bibliographie de l'auteur

 
La jeunesse de Staline  T1 : Sosso

prolongeau1.jpgMoscou, 1931. Au coeur du Kremlin, Staline, tout à sa paranoïa démente, d'une violence froide, se décide sur un coup de tête à raconter les premières années de sa vie. Dans la nuit qui tombe sur le Kremlin, il entame une terrible confession, qu'il dicte à un pauvre secrétaire du Parti, terrifié. De son enfance perturbée à Gori au séminaire de Tiflis, des hold-ups, coups de force sanglants et premières grèves à Bakou jusqu'aux prisons de Sibérie, nous assistons à la naissance d'un monstre, que ses parents et amis appelaient alors affectueu-sement : "Sosso".

 
Sans domicile fixe

prolongeau2.jpgComment les SDF (sur)vivent-ils ? Dans l'anonymat le plus complet, Hubert Prolongeau a partagé pendant quatre mois, la vie des sans-abri. Il livre ici le fruit de sa terrible expérience et en dresse un douloureux inventaire : des quêtes de nourriture, aux hébergements, jusqu'aux recherches de travail ou de partenaires sexuels. Un témoignage brut qui souligne aussi le besoin de reconnaissance en tant qu'individus, et nos sociétés qui veulent de moins en moins les voir et les intégrer.

 
Bordeaux au-dela des Chartrons

prolongeau3.jpgLeur seul nom symbolise Bordeaux, l’austère cité bourgeoise et commerçante sur les rives de la Garonne. Mais le quai des Chartrons, aujourd’hui, est baigné de lumière. L’une des opérations de rénovation urbaine les plus audacieuses de France a transformé la métropole bordelaise en une des destinations les plus appréciées de l’hexagone pour son art de vivre. Mais que nous cache réellement ce rajeunissement fort réussi ? Bordeaux a-t-elle vraiment changé ? Les Chartrons, réhabilités et ravalés, ne sont-ils pas la façade de cette même ville, dont les personnages de l’écrivain François Mauriac incarnaient jadis la raideur et les secrets de famille ?

 
Ils travaillent au noir

prolongeau4.jpgOfficiellement le travail au noir représente en France 5 % du PIB, soit un manque à gagner d'une dizaine de milliards d'euros pour l'État. Officieusement, ce chiffre serait nettement supérieur, avoisinant les 10 %. Qui n'a jamais travaillé au noir ou accepté qu'on travaille au noir pour lui ? Une pelouse à faire tondre, un enfant à garder, une tuyauterie à faire réparer ? Dès que cela nous paraît plus simple, économique ou pratique, nous n'hésitons pas à franchir la frontière légale en oubliant, comme le rappelle la loi, que le travail dissimulé est une infraction passible d'amendes et de poursuites. Mais la réalité du travail au noir devient autrement plus complexe lorsque ce sont des entreprises qui ne déclarent pas leurs salariés ou lorsque, par contrainte plus que par choix, le travail au noir devient, pour certains, la seule façon de survivre. On est alors loin du petit boulot qui dépanne ou du simple service rendu. L'État a beau tenter de légiférer et durcir le ton, la réalité du travail au noir perdure. Pire, elle gagne du terrain et touche aujourd'hui de plus en plus de secteurs.



Visites

 80514 visiteurs

 1 visiteur en ligne

webdesign.png